Diakhoumba Gassama

Les féministes africaines

Je suis un avocat des droits de l'homme et je travaille actuellement pour le PNUD à New York. Je suis une féministe parce que je crois en tant que militant des droits humains qu'il ya une situation d'urgence grave pour les femmes et les filles doivent être respectés et qu'ils aient les mêmes chances que les hommes et les garçons dans tous les […]

Je suis un avocat des droits de l'homme et je travaille actuellement pour le PNUD à New York. Je suis une féministe parce que je crois en tant que militant des droits humains qu'il ya une situation d'urgence grave pour les femmes et les filles doivent être respectés et qu'ils aient les mêmes chances que les hommes et les garçons dans toutes les sphères de la société. Mais, le plus important, Je suis une féministe parce que je suis en colère, pas prêt à un compromis et prêts à se dresser contre toute violation des droits des femmes et des filles partout dans le monde. Je crois qu'il est temps pour une action accélérée, comme les femmes du monde ont été malade pendant longtemps assez. Je me sens comme la communauté féministe est l'espace pour bien pensé, critique et efficace de changement. Je suis une féministe avec pas un seul peut-être, Si ou mais.

Je pense que les féministes africaines face à des défis au sein et en dehors du mouvement. Au sein du mouvement, il y a beaucoup de combats inutiles d'ego et de méfiance qui nous rendent plus faibles. Il y a aussi un manque d'engagement sérieux pour la responsabilisation et à l'autonomisation ainsi que donner de l'espace aux jeunes femmes. Je pense que féministes africaines devraient rapidement devenir versés, visible et conduisent plusieurs enjeux critiques du développement à influencer toutes les politiques et programmes qui touchent les femmes et les filles en Afrique. Comme un africain Francophone, je pense aussi que le mouvement est en pleine évolution à deux vitesses selon d'où vous venez et que, parfois Francophone (et également Lusophone) sœurs sont laissées pour compte. Parfois il se sent comme la direction du mouvement est presque exclusivement exercée par les soeurs Anglophone.

En dehors de la circulation, je pense que le plus grand défi pour nous est d'être compris par nos familles et nos collectivités et trop de fois j'ai vu comment solitaire et isolé certains des sœurs sont. finalement, Je me sens comme il y a trop d'interférence provenant d'autres régions (en particulier les Etats-Unis et l'Europe) dans notre pendant un certain temps, nous obtenons un accès très limité à leur.

Venant d'une communauté très traditionnelle, Je suis considéré comme un étranger parce que j'ai choisi de s'opposer et voix fortement les préoccupations au sujet de l'inégalité et les pratiques néfastes dans ma propre famille et communauté. Je crois que début de changement avec nous et nos plus proches relations et qu'il peut seulement se des actions quotidiennes en utilisant une politique de tolérance zéro à tous moments. J'ai aussi essayer de montrer à ma famille et la communauté qu'il y a des autres valeurs qu'ils ont que je détiens et respect et que je refuse pas notre culture. Dans mon travail, j'essaie toujours de soutenir, donner une visibilité et encourager les dynamiques, initiatives professionnelles et innovantes. J'essaie aussi de participer dans le rajeunissement du mouvement par encourager les jeunes femmes comme moi à participer activement. finalement, comme je suis bilingue, J'essaie toujours d'aider les sœurs francophones d'exprimer leurs priorités à nos sœurs anglophones et je participe également activement à la revitalisation du mouvement féministe en Afrique Francophone.

Je suis inspirée par une victoire contre le patriarcat, par les sœurs aînées qui ont réussi à rester fidèles à eux-mêmes et à habiliter et à encadrer d'autres et ceux qui se lever et prendre la parole quand ils sont seuls. Je suis inspiré par la force et le courage des femmes qui ont surmonté des obstacles, qui sont éclatantes, honnêtes et engagés à continuer à travailler vers l'évolution de la société à tous les niveaux, pas un seul peut-être, Si ou mais.

Envoyer

Le « projet Ancêtres féministes africaines » vise à documenter l'histoire riche des luttes des femmes africaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer