Zeytuna Abdella Benjamin

Les féministes africaines

Je vis au Ghana. Je travaille avec des fonds de développement des femmes africaines (AWDF), une Fondation africaine de fondations dont la vision est pour les femmes africaines à vivre dans un monde où il y a la justice sociale, l'égalité et le respect des droits humains des femmes. Pour y parvenir nous mobiliser et de décaisser financières, ressources humaines et matérielles […]

Je vis au Ghana. Je travaille avec des fonds de développement des femmes africaines (AWDF), une Fondation africaine de fondations dont la vision est pour les femmes africaines à vivre dans un monde où il y a la justice sociale, l'égalité et le respect des droits humains des femmes. Pour y parvenir nous mobiliser et de décaisser financières, ressources humaines et matérielles pour les organisations de défense des droits de femmes pour soutenir la transformation positive en Afrique. Cela contribue énormément à l'ordre du jour du développement de la femme en atténuant l'impact des différents défis auxquels font face de nombreuses femmes en Afrique. Les femmes font le changement arrive.

Ma responsabilité première à AWDF gère le suivi et évaluation (M&E) travaux connexes de l'organisation. En tant que tel, Je coordonne: évaluations internes et externes périodiques, suivi des visites aux bénéficiaires, développement de plans de travail annuels, facilitation du milieu de l'année et de fin d'année, les examens organisationnel, collecte de données et d'analyse entre autres. Côté cela, J'ai également apporter une contribution au programme de subventions et relations avec les donateurs de travail de l'organisation. Ceux-ci sont font dans le but d'informer le processus décisionnel et dans l'élaboration des orientations des programmes de l'organisation.

Je suis une femme africaine fière. Je crois que chaque femme a le droit et a le droit de profiter de tous les droits de l'homme qui existent et pratiqué dans la société à l'égard de qui elle est, ou où elle se trouve. Les femmes portent une grande partie du fardeau dans la société et que nous méritons d'être chéri et traités de manière égale.

Il existe de nombreux défis auxquels font face les mouvements féministes en Afrique, y compris celles fortement lié à l'économique, politique, les sphères sociales et culturelles et des pratiques de la société.

À surmonter certains de ces défis, les mouvements féministes en Afrique devraient approfondir afin de partager et d'apprendre les uns des autres, ouverture à différents modes de pensée, faire et élaborer des stratégies ainsi que de réseautage avec d'autres mouvements féministes en dehors de l'Afrique. Nous avons aussi un excellent outil dans la Charte féministe africaine que nous pouvons utiliser pour guider notre travail. Cet outil devrait servir de moyen aux entreprises organisation forme, y compris les relations de travail avec différents intervenants. outre, Il est nécessaire de redoubler d'efforts afin de populariser et d'intégration de la Charte en créant l'espace et du temps au cours de la majeure sous régional, conférences régionales et mondiales. Cela peut être suivi par l'organisation signataire faire rapport périodiquement sur l'utilisation de la Charte africaine de la féministe.


Envoyer

Le « projet Ancêtres féministes africaines » vise à documenter l'histoire riche des luttes des femmes africaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer