Coalition des lesbiennes africaines Accordé le statut d'observateur à la Commission africaine des droits et des droits des peuples

Afrifem nouvelles, Blog, Campagne de, Protestation/militantisme

DÉCLARATION SUR LA DECISION DE LA COMMISSION AFRICAINE DES DROITS ET DES PEUPLES D'ACCORDER LE STATUT D'OBSERVATEUR À LA COALITION AFRICAINE DE LESBIENNES vendredi, 25 Avril 2015 Banjul, Gambie La Coalition des lesbiennes africaines (CAL) félicite la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (La Commission africaine) pour leur décision d'accorder le statut d'observateur CAL à la […]

DÉCLARATION SUR LA DECISION DE LA COMMISSION AFRICAINE DES DROITS ET DES PEUPLES DROITS À ACCORDER LE STATUT D'OBSERVATEUR À LA COALITION DES LESBIENNES AFRICAINES

Vendredi, 25 Avril 2015

Banjul, Gambie

La Coalition des lesbiennes africaines (CAL) félicite la Commission africaine des droits de l'homme et des peuples (La Commission africaine) pour leur décision d'octroi du statut d'observateur auprès de la Commission aujourd'hui CAL, 25 Avril 2015. La décision fait suite à la présentation d'une nouvelle demande par la Coalition des lesbiennes africaines en août 2014.

La re-présentation de la demande suit un processus d'interminables s'étendant sur sept(7) ans à compter de la demande initiale en 2008 et le rejet en octobre 2010. À l'époque, la Commission africaine, cité dans leur lettre du déclin; "La CADHP a décidé, après un vote, ne doit pas accorder le statut d'observateur à la Coalition des lesbiennes africaines (CAL), Afrique du Sud, dont la demande avait été en instance devant elle. La raison étant que, les activités de cet organisme ne pas promouvoir et protéger les droits consacrés dans la Charte africaine. » Une Afrique majeure large1 campagne de la Commission africaine de reconsidérer la décision suivie de l'octobre 2010 session de la Commission africaine à nos jours.

L'octroi du statut d'observateur à la Coalition des lesbiennes africaines signifie que la Coalition peut maintenant s'engager auprès de la Commission comme une ONG reconnue et parler en notre propre nom et au nom de notre propre. Plus loin, il contribue à la reconnaissance des droits des femmes défenseurs des droits de l'homme pour défendre les droits de l'homme et à la reconnaissance de la sexualité et le sexe. Pour CAL, ce geste signale également le rôle essentiel de faire valoir nos droits, les droits et titres et de soutenir la résistance à quoi que ce soit et à toute personne qui refuse de reconnaître notre humanité, la sexualité et le sexe. Il fixe également pour se reposer à l'argument que les organisations comme la CAL peut travailler pour protéger mais jamais pour promouvoir les droits de l'homme. Cet argument a été une question controversée pour la Commission. Elle ouvre des portes pour toutes les autres organisations qui travaillent sur l'orientation sexuelle, l'identité de genre et d'expression de requête statut d'observateur auprès de la Commission africaine […]

Lire l'instruction entière: Déclaration de la CAL sur le statut d'observateur

Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer