Aminetou Mint El Moctar

Les féministes africaines

J'habite et travaille à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. Je suis président d'une organisation non gouvernementale appelée l'Association des familles soutien des femmes (Dossie Femmes Chefs de Familles- AFCF) qui milite pour l'égalité des femmes mauritaniennes, autonomisation et leur accès aux organes de décision. En Mauritanie, nous luttons contre le mariage des enfants, qui est […]

J'habite et travaille à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie. Je suis président d'une organisation non gouvernementale appelée l'Association des familles soutien des femmes (Dossie Femmes Chefs de Familles- AFCF) qui milite pour l'égalité des femmes mauritaniennes, autonomisation et leur accès aux organes de décision. En Mauritanie, nous luttons contre le mariage des enfants qui est très répandu et constitue une violation des droits des filles et jeunes femmes dans notre société. Bien que le Code de la famille stipule que les gens doit être au moins 18 ans avant leur mariage, la loi n'est pas appliquée pour protéger les plus pauvres et les moins instruits. L'esclavage est aussi une pratique répandue et odieuse dans mon pays. Mon organisation travaille avec et milite pour les droits des femmes esclaves et leurs enfants. Nous sommes vocales en dénonçant l'esclavage et l'appel pour les personnes impliquées dans la perpétuation à être traduits en justice.

Je me considère comme une féministe parce que je me bats pour faire en sorte que les femmes participent à la gestion des affaires de mon pays et pour l'égalité, autonomie et indépendance des femmes dans tous les domaines. Dans le cadre de mon activisme, Je me bats pour neutraliser l'impact de la féodalité et des pratiques coutumières. J'ai également faire pression sur les organisations des femmes de mon pays pour faire en sorte que les femmes rejettent le rôle d'être soumis, et ont mobilisé pour la représentation des femmes dans la politique et la prise de décision. Dans 2006 mon organisation a reçu le prix des droits de l'homme par le gouvernement Français pour le travail que nous avons fait en soutien aux femmes pour participer à la vie politique.

Les féministes font face à plusieurs défis, notamment la domination masculine, et l'influence des coutumes et traditions sur ce que la société définira comme juste ou acceptable. Comme un mouvement nous aussi souvent n'ont pas la chance de partager des expériences entre nous et de construire la forte solidarité parmi les organisations féministes en Afrique et dans le monde entier. Cela peut être résolu en créant plus de forums pour les militantes féministes.

Je suis toujours stupéfait par le degré de sensibilisation des femmes et la détermination sans bornes que les femmes ont à poursuivre la lutte qu'ils ont mis pour eux-mêmes. Je suis également inspirée de voir le mouvement féministe se développer dans tous les pays africains, et pour voir des femmes activistes commencent à contrer le contrôle que la religion et les autres institutions ont plus de femmes


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer