Tandamt Okemo

Les féministes africaines

Ma politique féministe a évolué depuis l'enfance, que j'ai été élevé dans une famille de femmes fortes. J'ai commencé mon engagement avec le travail de développement communautaire à droite après l'école secondaire, Grâce à un apprentissage avec une organisation locale Organisation consultatif femmes au Kenya (KEFEADO) basé à Kisumu. J'ai eu l'occasion de travailler aux côtés des éducateurs sur un programme autour […]

Ma politique féministe a évolué depuis l'enfance, que j'ai été élevé dans une famille de femmes fortes. J'ai commencé mon engagement avec le travail de développement communautaire à droite après l'école secondaire, Grâce à un apprentissage avec une organisation locale Organisation consultatif femmes au Kenya (KEFEADO) basé à Kisumu. J'ai eu l'occasion de travailler aux côtés des éducateurs un programme autour de scolarisation, rétention et l'achèvement de l'école de filles. Mon intérêt pour les droits de la femme a commencé au cours de ce travail. J'ai poursuivi par la suite un baccalauréat en sciences politiques à l'Université de Nairobi. Pendant la même période, j'ai travaillé et devint plus tard un des formateurs plomb avec Amani Peoples Theatre, une organisation de la société civile créée par jeunes Kenyans en réponse à la première politiquement motivée ethnique / terre se heurte dans les années 1990. Mon équipe développé entre les sexes et les modules que nous avons mis en place partout au Kenya de formation communautaires de consolidation de la paix. Ce travail plus tard m'a amené à organiser des ateliers avec d'autres praticiens de théâtre et de développement en Afrique, L'Europe et le Moyen-Orient.

Je me suis embarqué sur une maîtrise en études de genre dans 2005. C'était rafraîchissant de s'engager avec la théorie et la praxis de féministes africaines, aux côtés de mentors à l'African Gender Institute de l'Université du Cap (AGI). Au cours de mes études, J'ai rejoint un des rares théâtre féministe collectifs en Afrique du Sud – le projet de langue maternelle. À la langue maternelle, j'ai aidé à élaborer un programme de théâtre appliqué. Nous avons travaillé en partenariat avec une organisation kényenne exploration contemporaines des rites de passage pour les jeunes femmes. Le projet a examiné les façons que la féminité est construite dans la tradition des établissements du centre ville. Nous avons également piloté un projet sur les intersections entre la violence contre les femmes et le VIH/sida dans l'un des plus grands quartiers noirs de l'Afrique du Sud, Khayelitsha. Un troisième projet axé sur les femmes réfugiées à Cape Town, explorant la xénophobie, la traite et l'intégration. Tous ces processus ont abouti à des productions théâtrales complet et ont été utilisés comme outils de plaidoyer par les organisations qui nous avons collaboré avec.

Je poursuis actuellement des études de doctorat à l'AGI et a obtenu une bourse de Leadership Steve Biko pour soutenir ceci. Mes recherches actuelles portent sur la pratique de le « héritage de la femme » parmi les Luos au Kenya. Je suis fasciné par les binaires de la culture, tradition, modernité et les constructions de la féminité en Afrique aujourd'hui. Je continue à être impliqué dans l'activisme de la société civile sur les droits des femmes et de croire en fusionnant la recherche académique et l'activisme « pratique ». Je suis inspiré par la cohérence et je m'efforce d'être conforme à ce que je fais, ce que je dis, et comment je vis ma vie. Féminisme est un voyage continu pour moi.


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer