Dorcas Coker-Appiah

Les féministes africaines

Je suis un résident de longue date d'Accra, Capitale en expansion rapide du Ghana. Je suis le directeur exécutif de la Gender Studies et le Centre de Documentation de droits de l'homme, une organisation de défense de droits de la femme basée à Accra. Comme la plupart des militants, Je suis également impliqué dans une multitude d'autres activités. au Ghana, Je suis sur le comité de pilotage […]

Je suis un résident de longue date d'Accra, Capitale en expansion rapide du Ghana. Je suis le directeur exécutif de la Gender Studies et le Centre de Documentation de droits de l'homme, une organisation de défense de droits de la femme basée à Accra. Comme la plupart des militants, Je suis également impliqué dans une multitude d'autres activités. au Ghana, Je suis sur le Comité directeur d'un réseau d'organisations de droits de la femme, NETRIGHT. Je suis également membre de la Fédération des femmes juristes (FIDA)- Ghana et je suis président du Conseil du réseau pan-africain femmes droit et développement en Afrique (WiLDAF). Au niveau international, Je suis membre de la Commission des Nations Unies sur l'élimination de la Discrimination à l'égard des femmes, le corps d'experts élus en vertu de la Convention sur l'élimination de toutes les formes de Discrimination à le contre des femmes (CEDAW) pour surveiller la mise en œuvre de la Convention par les États Parties.

Je me nomme une féministe parce que je crois en l'égalité des droits des femmes et des hommes. Je crois que les femmes devraient donner les mêmes chances que les hommes à atteindre leur plein potentiel. Je crois que d'avoir des enfants est un don de Dieu, mais pas la raison de « être d'être une femme, et que, comme un homme et une femme, j'ai le droit d'être ce que je veux être et faire tout ce que je veux faire. Je crois qu'en tant que femme, ma valeur est dans mon être une femme et non comme l'épouse ou la mère de quelqu'un. Ces croyances forment le cœur de mes principes féministes.

Je pense que les féministes font face aujourd'hui à plus, dans le cas contraire tous les défis que nos prédécesseurs y compris supportant les normes socioculturelles qui prescrivent les rôles des femmes comme étant inféodé aux hommes et sous autorité masculine. Femmes demeurent grevés de droits réels avec le rôle de transporter sur la régénération de nos tribus et nations et par conséquent des hommes tente de contrôler leur sexualité. Nous assistons également à une résurgence de l'intégrisme religieux qui s'érode les gains que nous avons réalisés au cours des deux dernières décennies.

Je continue à être humilié par les histoires de nombreuses femmes dont les vies ont apporté joie et réconfort à leurs familles et amis, les sacrifices consentis et les luttes personnelles qui a créé l'espace pour moi et plusieurs comme moi d'être là où nous sommes aujourd'hui. Je suis inspirée par quelqu'un me remercier pour avoir contribué à elle ou à lui d'obtenir justice. Je suis inspirée par les actes peu sans nom de gentillesse dans ce monde de matérialisme et l'égoïsme. Je suis inspirée par les oiseaux tôt le matin qui me réveillent avec leurs chants mélodieux, les belles fleurs et leurs parfums odorants, la belle brille orange au coucher du soleil et l'éclat argenté de la pleine lune glissant sur les arbres.


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer