Hilda Tadria

Les féministes africaines

Tout au long de ma vie, j'ai travaillé pour des changements positifs dans la vie des femmes africaines. Comme une jeune écolière, Je me souviens longeant avec ma mère pour enseigner la lecture, écriture et la nutrition pour les femmes de sa communauté- groupes de base. Quand j'ai rejoint l'Université de Makerere comme chargé de cours, Je craignais que le jeune […]

Tout au long de ma vie, j'ai travaillé pour des changements positifs dans la vie des femmes africaines. Comme une jeune écolière, Je me souviens longeant avec ma mère pour enseigner la lecture, écriture et la nutrition pour les femmes de sa communauté- groupes de base. Quand j'ai rejoint l'Université de Makerere comme chargé de cours, J'étais inquiet que les jeunes étudiantes n'avaient pas accès à des services de counselling. Avec un conseiller professionnel, J'ai beaucoup travaillé à cette adresse, jusqu'à ce que l'Université a accepté d'établir et d'institutionnaliser un service de counselling pour tous les étudiants. Dans 1985 J'ai fondé Action pour le développement (ACFODE), dans mon souci de la marginalisation des femmes à tous les niveaux. Pour le reste de ma vie professionnelle, J'ai mis l'accent sur le travail visant à transformer les politiques et programmes visant à résoudre les inégalités entre les sexes et l'autonomisation des femmes. Dans 1995, J'ai commencé un dialogue avec un collègue lors de la Conférence de Beijing avant à Dakar, sur les difficultés d'accès aux bailleurs de fonds appuient pour notre travail collectif activiste. Nous avons conclu qu'il fallait lancer un fonds pour soutenir l'activisme des femmes africaines. Sur ce voyage, nous avons rencontré une autre femme avec la même passion et la mission- et ensemble créé le Fonds de développement des femmes africaines (AWDF). La réalité de ce fonds, c'est qu'elle touche, et de différentes manières transforme, vies de femmes à travers le continent.

J'ai récemment pris sa retraite de la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique, où j'ai travaillé comme conseiller régional pour l'autonomisation économique des femmes. J'ai depuis retourné en Ouganda et établi le mentorat et le Programme d'habilitation pour les jeunes femmes (MEMPOROW), une organisation qui met l'accent sur le renforcement des compétences de survie sociale pour jeunes femmes. Nous organisons des programmes de formation pour jeunes filles et de femmes âgés 15 et 25 années, tenir un dialogue intergénérationnel mensuel entre jeunes femmes et les anciens militants de l'égalité entre les sexes et les féministes, et d'organiser des ateliers de sensibilisation entre les sexes pour les établissements publics et privés.

Dans tous les domaines de ma vie, je défends des valeurs qui sont des valeurs féministes. Pendant des décennies, mon travail a porté sur la transformation des relations entre les sexes et en particulier ceux qui perpétuent la subordination des femmes. Je crois en leadership des femmes et œuvrer à voir des femmes aux postes de prise de décision et de leadership. Nous soutenons toujours avec des valeurs patriarcales ancrées négatifs, dont la plupart est l'imposition du régime colonial, intégrisme religieux, et persistants processus antidémocratiques qui soutiennent les abus des droits des femmes dans beaucoup de nos pays. Tout cela exige une réponse féministe.

Dans ma vie personnelle, J'essaie de faire ce que j'ai identifier les normes patriarcales et les pratiques et refuser de s'en inspirer. J'ai faire clairement savoir que je suis une féministe, alors qu'il n'y a pas de débat sur qui je suis, et de cette façon, J'interagis avec la plupart des gens savent ce que je me tiens, ce que je peut et ne peut pas accepter. Ensemble, et grâce à une plus grande mise en réseau et dialoguer, Nous pouvons donner plus de femmes. Nous devons également être engagés plus à travers les différentes générations, et garder dont les jeunes femmes afin de rajeunissement et reconstitution. Chacun de nous doit prendre l'engagement personnel de ce travail de transformer la vie des femmes, et à prêcher par l'exemple.


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer