En solidarité: Recueil des voix féministes africaines

Afrifem nouvelles, Blog

Cette année, en reconnaissance de 16 Jours d'Activisme, le Forum féministe africain partagera une série d'articles d'opinion, des lettres, poèmes, prières, et les paroles de solidarité à nos sœurs qui luttent chaque jour pour défendre les droits des femmes africaines. Au cours de la prochaine 16 jours nous présenterons les contributions des féministes africaines à travers le […]

En solidarité
Ensemble - Solidarité

Cette année, en reconnaissance de 16 Jours d'Activisme, le Forum féministe africain partagera une série d'articles d'opinion, des lettres, poèmes, prières, et les paroles de solidarité à nos sœurs qui luttent chaque jour pour défendre les droits des femmes africaines. Au cours de la prochaine 16 jours nous présenterons les contributions des féministes africaines à travers le continent qui, ensemble, ont tissé une toile puissante de mots qui montrent les nombreuses façons dont nous pouvons aimer, protéger et se tenir mutuellement ... la façon dont nous pouvons nous tenir avec, et pour l'autre ... Ensemble - En solidarité!

J'ai été ému à cette collection parce que curate 2014 a été une année difficile et douloureuse. Presque tous les jours, nous avons été bombardés avec des histoires de nos sœurs étant disparues, détenu, et bien pire. Presque tous les jours, nous avons été confrontés à une immense violence perpétrée par un large éventail d'acteurs de l'Etat à notre partenaires intimes. Nous savons que 1 dans 3 les femmes ont subi des violences de leur partenaire et que « entre 100 millions et 140 millions de filles africaines et les femmes ont subi les mutilations génitales féminines, avec plus de 3 millions de filles à risque chaque année « . [1] Nous avons assisté à la montée des fondamentalismes religieux, les attaques brutales contre nos collègues LGBT, amis et sœurs, et bien plus.

Beaucoup d'entre nous ont senti impuissants, fatigué et triste. J'ai décidé de curate cette collection parce que je croyais qu'il était important pour nous de parler de retour. Je sentais que c'était une chose que je pouvais offrir, que « nous » pourrait offrir à l'autre. Cette collection incarne le genre de amour révolutionnaire « Qui nous motive à donner, Partager, le risque et parler au nom de notre bonheur collectif « . Qu'est-ce que cette collection représente est la venue du rassemblement fort, Les voix des femmes africaines féroces. Les mots partagés ici mettent en lumière notre engagement indéfectible à notre continent, nos communautés, nos familles, et, finalement, à l'autre. Les mots ont contribué à cette collection montrent une réticence à abandonner, un manque de volonté de garder le silence, une réticence à oublier. Ils mettent en valeur les esprits élastiques des femmes africaines.

La collection comprend des pièces puissantes comme jeune écrivain kenyan poème d'Alexis Teyie « Les moyens de Start Time » où elle déclare avec force: « Si l'histoire ne nous prendra pas en, nous allons casser les murs, les portes, les fenêtres, et planter un jardin où l'ombre tombe », et féministe ougandaise espoir belle prière de Chigudu où elle partage: « Nous venons aujourd'hui de nous renouveler, notre engagement pour la libération de chaque sœur sur terre, et notre amour et de soutien pour les femmes activistes et toutes les femmes qui luttent de diverses manières « . écrivain ougandais Juliette Kushaba offre une douce étreinte à féroce combattant de la liberté espoir Turyasingura qui nous a quittés plus tôt cette année, et sœurs féministes d'Afrique du Sud, Kenya, Le Libéria et l'Egypte offre la guérison à Yara Sallam sœur et Sanaa Seif emprisonné en Egypte. Aujourd'hui, (24 novembre) marque l'anniversaire de Yara Sallam, un jour habituellement d'une grande célébration verra Yara derrière les barreaux où elle, Sanaa et plusieurs autres camarades ont été inconstitutionnellement lieu depuis Juin. Nos mots sont une tentative d'offrir courage et de leur rappeler que nous n'avons pas et ne les oublierons pas. Dans cet esprit, le personnel et communautaire JASS Afrique australe nous rappeler que dans toutes les luttes que nous affrontons, nous ne sommes pas seuls. musicien namibien Shishani Vranckx partage son appel à un plus grand amour, acceptation, et le respect dans sa chanson « minorité » et poète Jessica Horn propose une méditation pour les sœurs de guérison liberté Nyamubaya, Pauline derlique, Wangaari Mathaai, Aminetou Mint Moctar, Salaam Yara, et Sanaa Seif. « Connaître leurs noms » Jessica nous conjure. « Apprenez les noms des autres comme eux. Leurs noms de lieux dans la bouche. Apprenez-leur à nous. leur parler d'amour « . Sœurs secrétaire d'énergie, Zandi Sherman et Bernadette Muthien respirent aussi la vie à la série avec leurs réflexions poétiques. Nous terminons la série le 10 Décembre avec le poème poignant de Sionne Neely « Des milliers qui appartiennent sous le soleil » où elle rappelle avec force ceux qui se dressent contre nous que:

"On arrive

Nous n'avons pas peur

Nous sommes ici

Prêt à répondre à la lumière de demain avec les mains fortes

La joie de vivre est ancrée dans nos êtres

Nous ne serons pas éradiqué « .

Dans l'édition de cette collection, J'ai été ému aux larmes plusieurs fois. Mais mes larmes représentent l'amour que je pour mes sœurs, camarades et amis qui luttent pour nos libertés collectives sur une base quotidienne, mais aussi pour ma croyance en la possibilité - que meilleur est possible, que la liberté vient et que la justice est la nôtre.

En terminant cette introduction, Je partage avec vous les mots de l'activiste féministe du Zimbabwe, L'amour et l'artiste Chigudu. Ses puissants mots donnent le ton pendant deux semaines. Puissiez-vous trouver la guérison, réconfort, énergie et plus ses mots et les paroles de toutes les sœurs qui ont partagé leurs paroles. Au cours de ces 16 Jours s'il vous plaît nous rejoindre en partageant la collection (Hashtages: #InSolidarity #Afrifem) et en offrant votre propre méditation silencieuse, prière, mots de soutien à ceux qui défendent la justice pour nos libertés collectives.

Avec amour profond et gratitude,

Amina Doherty

« La guerre et la lutte ont meurtri notre corps

Et ses émissaires Patriarchie ont torturé et traumatisé nos esprits

Maintenant, vos prisons menacent de briser nos esprits

Pourtant, nous élevons la résistance

Il y a du pouvoir dans notre silence et il y a révolution dans notre chaque mot et l'action

Nous chantons de sommets des montagnes pour célébrer la bravoure de nos sœurs guerrières

Nous pleurons dans nos lits en raison de leur asservissement

Nous strategise dans nos coins pour leur libération

nous chantons, servir de médiateur et de prier pour leur esprit indestructible monter en flèche encore plus

Ils se tiennent là parce qu'ils savaient le silence ne servirait pas

Ils se tiennent là parce qu'ils savaient qu'il n'y avait pas d'autre moyen de survivre mais de se battre

Ils se tiennent là parce qu'ils ont osé montrer leur puissance

Maintenant, nous sommes ici parce qu'ils nous sont et nous les sommes

Nous sommes non seulement dans la solidarité, mais dans la reconnaissance de soi dans les

Même dans l'obscurité encore nous lèverons, nous acquiescer plus »

~ By Love Chigudu

 

 

[1] http://www.theguardian.com/global-development/2014/nov/21/one-in-three-women-physical-sexual-violence-partner-lancet

Envoyer

Le « projet Ancêtres féministes africaines » vise à documenter l'histoire riche des luttes des femmes africaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer