Irene Ovonji-ngone

Les féministes africaines

Mon chemin vers le féminisme a été par un long parcours, mise à la terre dans mon milieu familial et l'éducation, mais aussi aiguisé par les amitiés que j'ai fait. La quatrième fille, mais après le seul garçon, J'étais néanmoins favori de mon père. Son soutien m'a donné la confiance nécessaire pour croire en moi et ne me vois pas comme […]

Mon chemin vers le féminisme a été par un long parcours, mise à la terre dans mon milieu familial et l'éducation, mais aussi aiguisé par les amitiés que j'ai fait. La quatrième fille, mais après le seul garçon, J'étais néanmoins favori de mon père. Son soutien m'a donné la confiance nécessaire pour croire en moi et me vois pas comme inférieures aux garçons en quelque sorte. Ma mère avait une forte aussi bien que sa retraite femme. Elle appuie notre famille depuis de nombreuses années en adaptant après que mon père a été renvoyé de l'armoire pour s'opposer à des politiques d'IDI, et m'a donné un puissant modèle féminin. Cependant mon induction complète au féminisme a été la deuxième année de faculté de droit de l'Université de Makerere, durant un cours sur le droit de la famille. Le conférencier puis, Dr Khidu Makubuya, a enseigné le cours de manière innovante qui a forcé à penser et à la question de la Loi et son fondement. Par exemple, disait-il, "Quand un homme et une femme se marient, en droit, les deux deviennent un – l'homme!”. Il m'a fait asseoir et penser- mais si elles deviennent l'homme, où va la femme? J'ai réalisé que la femme a disparu! Tout au long de la faculté de droit, je suis devenu un débatteur grave, prenant sur les étudiants de sexe masculin qui étaient très friands de taquineries et de harceler les étudiants en droit femelle – Nous étions seulement environ neuf dans ma classe de soixante élèves.

J'ai eu la chance qu'on m'a donné des outils – un esprit d'analyse et de la connaissance de la Loi- avec qui travailler pour la justice. J'ai été en mesure d'utiliser mon œuvre dans la réforme du droit pour cette cause, et ont contribué au fil des ans aux travaux de transformation des lois et politiques, tout en enseignant et en fournissant un soutien concret aux femmes par l'aide juridique. J'ai rejoint l'Ouganda Law Reform Commission en 1994. Alors que là, j'ai coordonné le projet de Relations domestiques (sur la réforme du droit de la famille), a lancé un projet de violence domestique et a travaillé sur la copropriété de terre domestique et familiale. Durant cette période, j'ai été membre de la Commission de l'Assemblée constituante ougandaise qui a réussi le 1995 processus de rédaction de la Constitution en Ouganda. J'ai fait beaucoup de recherches et de sensibilisation avec le mouvement des femmes au cours de ce temps pour s'assurer que les clauses sur les droits des femmes ont été inclus dans la Constitution révisée. Dans 2000 Je suis devenu le premier directeur juridique dans la direction de l'éthique et l'intégrité, Cabinet de la Présidente, avant j'ai été élu en tant que membre de l'Assemblée législative est-africaine en 2001, où j'ai servi pendant cinq ans. Alors que dans cette position j'ai dirigé des initiatives visant à accroître la participation des législateurs dans les négociations de l'Organisation mondiale du commerce, pour accroître la transparence et la représentation des circonscriptions de l'hémisphère sud, et mieux relier les délégations officielles et des représentants non gouvernementaux de l'Afrique.

Bien que je continue à travailler dans et avec le gouvernement, J'ai garder le contact avec les mouvements de la société civile et les initiatives en faveur des droits des femmes en Ouganda et plus largement en Afrique. J'ai été motivé sur ce voyage de mentorat que j'ai reçu de mes sœurs aînées dans la Loi et de l'engagement que j'ai vu. Je déteste les injustices. Je suis une battante et injustice me fait de lutter pour les droits.


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer