Tony Wilson

Les féministes africaines

Je lance ma propre entreprise Sowilo Leadership Solutions, en plus de consultations sur les droits des femmes, VIH/sida et les droits sexuels. Je suis une féministe parce que je crois que les êtres humains ont le potentiel d'être grande – ne pas fondée sur autre chose que leur humanité. Sachant que les inégalités structurelles empêchent les femmes d'accéder à leurs droits fondamentaux, besoins, […]

Je lance ma propre entreprise Sowilo Leadership Solutions, en plus de consultations sur les droits des femmes, VIH/sida et les droits sexuels. Je suis une féministe parce que je crois que les êtres humains ont le potentiel d'être grande – ne pas fondée sur autre chose que leur humanité. Sachant que les inégalités structurelles empêchent les femmes d'accéder à leurs droits fondamentaux, besoins, sûreté et sécurité, qui finalement nuire à leur épanouissement, est une raison suffisante pour participer aux activités féministes. Je fais partie de ces féministes occupés qui croient que mon activisme transcende toutes les sphères d'activité au sein de la société. Un de mes plus grandes passions est l'esprit d'entreprise, Je crois que c'est un domaine que nous en tant que féministes toujours n'avons pas engagés en assez comme un point d'entrée créatif dans autonomisation économique. Si nous exploitons notre créativité en créant des paradigmes économiques alternatifs, Je crois que nous aurions la base pour le financement de notre révolution. Après tout, Il faut modéliser les alternatives au lieu de rester avec juste critiquer le statu quo.

Pour moi, féminisme est sur la façon dont vous vivez votre vie. Il n'est pas sur le découpage des personnels et professionnels. Dans ma vie personnelle, j'essaie sans cesse de contester ma pensée, mes actions et comment je pratique des principes féministes. Dans ma vie professionnelle je l'amène dans tout ce que je fais – relations avec les collègues, ma propre relation au pouvoir et également les résultats des travaux.

Malgré une histoire considérable de la pensée féministe et activisme en Afrique, féminisme est encore considéré par beaucoup comme « unAfrican ». Luttes pour la libération et l'émancipation des femmes sont continuellement minées par agendas fondamentalistes et attitudes misogynes. Il y a aussi le fait que les féministes sont une minorité, pas aidé par le fait que beaucoup de femmes encore n'est pas confortables, se faisant appeler féministes. Nous sommes également confrontés à un manque de cohésion entre les mouvements féministes, amplifié par la fragmentation des forces.

À mesure que nous progressons, Nous devons travailler sur le féminisme populariser parmi les femmes plus jeunes et les femmes des collectivités, et faire des féministe langue accessible pour eux. Nous devons également être plus visible et mieux coordonnée en réponse aux questions et tendances. Il est nécessaire pour célébrer les réalisations et engagements honnêtes que nous avons accomplis à ce jour. Et il faut s'assurer que nous prenons soin de nous-même au niveau physique, l'émotionnel, et les niveaux spirituels. Toutes ces valeurs féministes doivent traduire en véritables stratégies pour aborder les préoccupations financières de nous-mêmes et de nos sœurs féministes que nous avons longtemps négligé.

Malgré tous les défis, Je continue d'être inspiré par la solidarité, innovation, et voir des gens de pouvoir changer leur réalité.


Envoyer

Le « projet d'ancêtres féministe africaine » vise à documenter la riche histoire des luttes des femmes américaines pour l'autonomie et le changement. Cliquez sur le bouton ci-dessous si vous souhaitez contribuer détails d'une féministe Ancêtre africaine à ce projet.

Envoyer